Programme prévisionnel du colloque international « La sociologie clinique et le politique »

Colloque International de Sociologie Clinique

Les 22, 23 et 24 juin 2022 à Paris, France

La sociologie clinique et le politique

Des pratiques au carrefour de la recherche, de l’art et de l’intervention

Programme prévisionnel (bimodal)

(les horaires sont donnés à l’heure de Paris, France: UTC+2)

 

 

  • Assister au colloque

Lieu: centre de Paris et Zoom

* 22 juin: Salle du Sénat, 1er étage – Université Paris Cité, 12 rue de l’École de Médecine, 75006 Paris (Métro Odéon)

* 23 et 24 juin: Amphi Gélis – ESCP Business School, Campus République, 79 Avenue de la République, 75011 Paris (Métro Saint Maur)

 

Inscription gratuite, par mail à colloquesocioclinique@gmail.com (indiquez vos noms, prénoms, et si en présentiel ou distanciel)

 

  • Précisions pour les communicants

Durée attendue pour les communications: 15 minutes

Chaque communication sera suivie d’un temps d’échange avec les participants.

NB: La publication des actes du colloque ne pourra être envisagée dans sa forme et son volume qu’après la tenue de celui-ci.

 

  • Venir en France: déplacements internationaux – Travel to France: international travel

Voir: https://www.interieur.gouv.fr/covid-19-deplacements-internationaux

See: https://www.interieur.gouv.fr/covid-19-international-travel

 

Mercredi 22 juin – 14h-19h

Adresse: Salle du Sénat, 1er étage – Université Paris Cité, 12 rue de l’École de Médecine, 75006 Paris (Métro Odéon)

 

14h00-14h30: Accueil et mot de bienvenue

par Marie-Anne Dujarier & Fabienne Hanique, LCSP, Université Paris Cité

 

14h30-16h30: Table ronde « Clinique et politique: la sociologie clinique dans un monde complexe »

animée par Vincent de Gaulejac, Président du RISC

avec :

  • Jan Fritz, Université de Cincinnati, USA
  • Igor Massalkov, Université de Lomonosov, Moscou, Russie
  • Christiane Girard, Université de Brasilia, Brésil
  • Patricia Guerrero Morales, Pontificia Universidad Católica de Chile, Chili
  • Fernando de Yzaguirre, Universidad del Atlántico, Colombie
  • Jacques Rhéaume, Université du Québec à Montréal, Canada

 

16h30-17h00: Pause-café

 

17h00-18h30 (France) / 12h-13h30 (Argentina) : Remise à Vincent de Gaulejac du diplôme de Docteur Honoris Causa de la Universidad Nacional de Rosario

  • avec les interventions de:
    • Sylvain Moutier, Doyen de la Faculté des Sociétés et Humanités d’Université Paris Cité
    • Franco Bartolacci, Sr. Rector de la Universidad Nacional de Rosario
    • Alejandro Vila, Decano de la Facultad de Humanidades y Artes UNR
    • Eugène Enriquez, professeur émérite d’Université Paris Cité
    • Laudatio par Ana María Araujo, Coordinadora del Nodo Sur
    • Remise solennelle par Julio César Luna, Director del Laboratorio de Sociología Clínica UNR
    • Discours de Vincent de Gaulejac
  • traduction / traducción : Patricia Guerrero Morales

 

18h30-19h30: Cocktail dînatoire

 

 

Jeudi 23 juin – 08h45-18h

Adresse: Amphi Gélis – ESCP Business School, Campus République, 79 Avenue de la République, 75011 Paris (Métro Saint Maur)

 

Journée : Table de presse/librairie itinérante, avec la collaboration des éditions Érès et de la librairie Tschann

 

08h45-09h00: Mot d’accueil

par Jean-Philippe Bouilloud, ESCP

 

09h00-10h30: Table Ronde « Se former à l’animation de groupe d’implication et recherche et advenir comme sujet »

animée par Myriam Lebas & Johan

 

10h30-11h00: Pause-café

 

11h00-12h30: Sessions parallèles

« Violence et genre »

modération: Martine Lacaille / Agnès Vandevelde-Rougale

« Trajectoires de vie et subjectivation politique »

modération: Christophe Niewiadomski

« Accompagner »

modération: Xavier Léon

  • Isabelle Seret: « Accompagner les auteurs de violence familiales »
  •  Lise Poirier-Courbet: « Histoires de femmes. Contradictions et subjectivations »
  • Roberto Avendano, Felipe Cardona & Fernando de Yzaguirre (espagnol): « Domination masculine? Réflexions sur les nouvelles masculinités comme transformations et resignifications des relations entre masculin et féminin »
  • Ludmilla Guamaraes & Jacques Rhéaume: « Mythes et pouvoir, deux exemples de subjectivation politique »
  • Clara Weisz & Virginia Masse: « Interroger la dimension politique de la formation universitaire à partir des pratiques d’enseignement »
  • Coord. Ana Maria Araujo: « Effets socio-psychiques du politique lors du processus de travail en groupe dans l’atelier ‘roman familial et idéologie' »
  •  Françoise Hatchuel: « Accompagner l’accompagnement »
  • René Badache: « Accompagner les élus municipaux dans des dispositifs de démocratie participative et contribuer à l’émancipation par la médiation d’un outil artistique »
  • Christophe Pittet: « Les pratiques de développement personnel dans le champ de la formation professionnelle des travailleurs sociaux: la gestion de soi comme réponse politique à la question sociale? »

 

12h30-13h30: Pause-déjeuner

 

13h30-15h30: Sessions parallèles

« Intervenir face à la violence et aux désastres écologiques »

modération : Jean-Philippe Bouilloud / Matheus Viana Braz

« Subjectivation et santé »

modération : Christophe Niewiadomski / Agnès Vandevelde-Rougale

« Trouver sa place au sein des dynamiques organisationnelles »

modération : John Cultiaux

  •  Isabelle Seret & Vincent de Gaulejac: « Retissons du lien après les attentats »
  •  Sophie Lewandowski: « Recherche action et théatre forum – communication non violente »
  •  Julio Luna, Alicia Lopez Robledo & Norma Tonelli: « L’intervention sociale et la lutte face à l’application de politiques néolibérales »
  •  Emma Porio (anglais): « Coastal Cities at Risk: Investing in Climate and Disaster Resilience »
  • Simon Dureuil: « Les revendications des ‘usagers de la psychiatrie’ comme procès de subjectivation politique »
  • Lou Pelletier: « Ni invalide, ni invulnérable. La liminalité dans le travail de patient-expert »
  • Patricia Guerrero, Romina Diaz, Mariana Pascual & Claudia Bambs: « ‘Se sentir bien’: les enfants chercheurs de la santé et le bien-être dans leur école »
  •  Jan Marie Fritz (anglais): « Mandatory retirement of older adults: notes from Iceland »
  • Martial Rousseau: « Une histoire de vie et sa trajectoire de management (à) réincarné (r) » (à distance)
  • Margaux Trarieux: « Pouvoir et norme(s) dans les associations ou comment ‘trouver sa place’: Réflexion sur l’expérience étudiante en ‘grande école de commerce' » (à distance)
  • Mourad Sassi: « Les juristes du centre de rétention administratif face aux politiques de l’enfermement. Entre prescriptions juridiques et tensions dans la coopération »
  • Isabelle Ruelland: « Le travail citoyen en santé de proximité : réflexion critique à partir de recherches sur les pratiques de sensibilisation communautaire à la Covid 19… »

 

15h30-16h00: Pause-café

 

16h00-17h30: Sessions parallèles

« Réflexivité dans les organisations »

modération: Marie-Anne Dujarier / Xavier Léon

« Émancipation et recherche-intervention »

modération: René Badache / Pascal Fugier 

« Incarcération et subjectivation »

modération: Vincent de Gaulejac / Matheus Viana Braz

  • Raphaël Rodriguez Villa: « Éthique de la puissance d’agir et qualité de vie au travail en secteur médico-social »
  •  Jean Vandewattyne: « Dimensions clinique et politique de l’engagement syndical: devenir délégué syndical chez TLTX »
  • Marie-Noëlle Pécout, Martine Godard-Plasman, Carlos de Oliveira & Lili Jouanneaux: « Qu’est-ce qui agit ? »
  •  Raphaël Darquenne: « Méthode d’analyse en groupe et sociologie d’intervention »
  •  Marie-Chantal Doucet: « Nouvelle configuration de la socialisation dans l’institution éclatée »
  •  Rose-Myrlie Joseph: « La recherche peut-elle changer ? Enquêter au plus près des dominées »

 

  •  Melisa Herranz & Ana Correa (espagnol): « Processus de sortie de prison. Subjectivation, désubjectivation »
  •  Marisol Real Garcia, Alicia Garrido Luque & Fernando de Yzaguirre (espagnol): « La justice réparatrice en prison : une proposition d’intervention de la sociologie clinique »
  • Ayoub Ait Dra & Toufiq Kossari: « La subjectivation politique à l’épreuve de la sociologie clinique. Cas du récit autobiographique ‘tasmamart, cellule 10′ » (à distance)

17h30-17h45: Pause

 

17h45-18h00: Impromptu

avec René Badache, Jean Philippe Bouilloud & Fabienne Hanique

 

18h00: Cocktail

 

 

Vendredi 24 juin – 08h45-17h30

Adresse: Amphi Gélis – ESCP Business School, Campus République, 79 Avenue de la République, 75011 Paris (Métro Saint Maur)

 

08h45-10h45: Session « Retour de la sensibilité ? »

modérée par Fabienne Hanique

avec:

  • Marie-Anne Dujarier : « Politique de l’indifférence »
  • Florence Giust-Desprairies : « Enjeux politiques du malaise dans les liens intersubjectifs et ses répliques »
  • Dariela Sharim Kovalskys : « Les paradoxes de l’intimité en temps de pandémie : l’expérience du temps quotidien comme prisme des transformations sociales dans le Chili d’aujourd’hui »
  • María Cristina Fuentes Zurita : « S’autoriser à vivre » (à distance)

 

10h45-11h15: Pause-café

 

11h15-13h00: Sessions parallèles

« Trouver sa place dans la recherche »

modération: Pascal Fugier / Christophe Niewiadomski

« Ambiguïtés managériales »

modération: John CultiauxFabienne Hanique

« Néolibéralisme et organisations »

modération: Catherine Besse

  •  Monica Olaza & Mabela Ruiz Barbot: « Vers l’analyse de la subjectivité du chercheur comme disposition dans la recherche » (à distance)
  •  Emilie Veyrat: « Le clinicien avec le dispositif de thèse Cifre »
  •  Martine Lacaille: « Les Black Belts et la sociologie clinique. Tension entre injonctions contradictoires »
  • Peter Boback: « Jeux et enjeux de subjectivations dans les organisations contemporaines. Vers une poétologie de la désaliénation »
  •  François Aubry: « Viser la participation accrue d’employés malgré un mode de gestion hyper-hiérarchisé ? » (à distance)
  •  Fabien Moreau: « Destins croisés et paroles incarnées. Un espace réflexif pour élaborer les contradictions de la paix économique ? »
  • Maristel Kasper, Gilles Monceau & Cinira Magali Fortuna: « La haute performance et l’excellence dans les pratiques professionnelles des infirmières… »
  • Wilsot Louis: « Zones franches, conditions de travail et politiques de l’emploi »
  •  Matheus Viana Braz: « Le travail précaire caché derrière l’intelligence artificielle : conditions et organisation du micro-travail au Brésil » (à distance)
  •  Isabelle Cerdeira Gutierrez: « De l’échange de femmes à l’échange de personnes » (à distance)

 

13h00-14h15: Pause-déjeuner

 

14h15-15h45: Table-ronde « Amérique Latine-Nodo Sur : situation sociopolitique et subjectivités. La politique, le politique aujourd’hui »

animée par Ana Maria Araujo & Teresa Carreteiro

avec:

  • Ana Correa, Argentine : “L’incertitude au sein des institutions : la crise de la justice et ses conséquences dans nos subjectivités”
  • Teresa Carreteiro, Brésil : “Sociologie clinique, épistémologie démocratique et résistances dans le Brésil actuel”
  • Edna Castro, Brésil : “L’Amazonie aujourd’hui”
  • Griselda Albarrán, Mexique : “Réalités historiques et politiques laissées par la pandémie : analyse socioclinique des expériences du Mexique”
  • Pilar Lojo, Uruguay : “Le moment sociopolitique de l’Uruguay actuel et ses répercutions néolibérales dans les subjectivités, à partir du contexte de la crise sanitaire”

 

15h45-16h15: Pause-café

 

16h15-17h15: Session « Enjeux démocratiques »

modérée par Jacques Rhéaume

avec:

  • Julien Cueille : « Le malentendu au sujet du complotisme : entre politique des experts et inconscient social » (à distance)
  • Komlavi Amekplomo Lolonyo : « Mise en œuvre ou non des principes et valeurs démocratiques : la ritualisation des élections au Togo, signe d’ancrage démocratique? » (à distance)

 

17h15-17h30: Clôture

par Marie-Anne Dujarier & Fabienne Hanique

 

Comité d’organisation, comité scientifique et partenaires du colloque: voir ici